Solidarité face à la peur !

La CGT Éduc’action exprime sa compassion et sa solidarité à toutes les personnes qui sont touchées par les odieux attentats du 13 novembre, aux familles des victimes et à tous leurs proches.

Ces prochains jours seront consacrés en France au deuil national. La CGT Éduc’action prendra toute sa part dans ce deuil et appelle les personnels à participer aux initiatives qui seront organisées en ce sens.

En urgence, le gouvernement met en place des mesures pour assurer la sécurité des populations. S’il est nécessaire de prendre de telles mesures, la CGT Éduc’action réaffirme que les réponses de fond et dans la durée ne sont pas à chercher dans la remise en cause des libertés publiques.

La réponse est dans le combat de tous les amalgames, les réactions racistes, les stigmatisations des musulman-es que ces actes visent à alimenter. Ce sera notre rôle, en tant que militantes et militants, personnels de l’Éducation nationale, auprès de nos élèves. Nous serons présent-e-s auprès des personnels pour les aider en ces heures difficiles. Nous demandons au ministère de l’Éducation nationale de permettre ces moments de réflexion et qu’il soit réellement aux côtés des personnels pour ne pas les laisser seuls.

Les personnels doivent être aidés pour répondre au défi qui est devant nous.

L’école seule ne changera pas la société, mais elle peut contribuer au mieux vivre ensemble.

Au-delà de certaines attitudes provocatrices propres à l’adolescence, les propos et réflexions de certains jeunes nécessitent échanges et éventuelles confrontations. Nous serons vigilant-es à ce que la réponse ne soit pas la répression. Être éducateur-trice, c’est d’abord comprendre le point de vue de l’enfant, du jeune, comprendre ce qu’il exprime et pourquoi il l’exprime, en saisir la part de vérité, pour l’aider à avancer. Le dialogue et le débat, sur une base rationnelle, doivent toujours être la réponse qu’on apporte à la jeunesse.

Les auteurs de ces attentats se réclament de « Daesh », organisation criminelle et totalitaire qui se revendique de la religion pour mieux mener sa guerre contre les peuples. Ce terreau trouve un écho parmi des personnes désespérées qui se font embrigader dans une logique mortifère.

La CGT continuera donc plus que jamais à défendre au quotidien les valeurs de solidarité, de paix et de fraternité. Elle appelle au soutien des peuples de Syrie, d’Irak, du Liban, de Palestine, de Turquie et du peuple kurde pour la défense de leurs libertés et droits démocratiques.

Le mouvement syndical français et mondial doit s’unir dans cette période. Les messages de condamnation et de soutien arrivés de nombreux pays du monde, montrent que c’est possible et indispensable.

Montreuil, le 16 novembre 2015

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.