AESH : compte-rendu de l’audience du 29 mai 2019 à la DSDEN 82.

Nous avons demandé une audience à la Direction des services départementaux de l’Education nationale (DSDEN) car nous avions un certain nombre de questions concernant le quotidien des collègues AESH et avons été reçues par Madame Molinié, l’IEN responsable ASH, Madame Sans, responsable DRH, Madame Courtade, coordinatrice AVSEH et Madame Salas-Perez, gestionnaire des AVSEH.

 

Y a-t-il changement d’échelon au bout de trois ans de CDI ? Est-ce automatique ?

– Pour tout le monde,  la revalorisation à l’indice 330 au 09 mai devrait apparaitre et être rétroactive depuis janvier 2018 pour certains et certaines.

– Pour les CDI de plus de trois ans : au cours de la 4ème année, l’indice 334 est atteint après un entretien professionnel avec le chef d’établissement. La DSDEN envoie à chaque établissement les documents nécessaires à cet entretien (ne pas confondre avec l’évaluation de service annuelle). La DSDEN a envoyé les documents aux vacances de printemps. Si les documents ne sont pas arrivés dans certains établissements, il faut avertir avec Mme Sans à la DSDEN.

Au niveau de l’évaluation, si le chef d’établissement refuse le passage à l’échelon 4, il doit le motiver.

 

Comment s’explique les différences sur les contrats en termes de semaines et d’heures ?

– La DSDEN répond : Un temps plein correspond à 1607h et 1207h pour un 75% sur 39 semaines mais dans le Tarn et Garonne, c’est 28h30 devant élèves, le reste correspond aux réunions de concertation et autres. Il ne faut pas tenir compte ni du nombre de semaines, ni de la notion d’aide mutualisée ou individuelle. Cette dernière notion va disparaitre avec le PIAL.

 

Qui doit financer les équipements de protection individuelle obligatoires pour les travaux pratiques ?

– Dans tous les cas, certainement pas l’AESH, même si l’on lui dit de les déduire des impôts. La DSDEN considère que c’est à l’établissement de les fournir et cherche à savoir pourquoi cela n’est pas appliqué.

 

Y a-t-il des moyens mis à disposition (photocopieur, accès informatique, pronotes) pour les AESH ?

– Oui, il doit y avoir accès à l’ensemble de ces moyens pour tous et toutes les AESH. Il faut aussi demander aux établissements un code photocopies et un accès au réseau informatique.

 

Jusqu’à quel âge est versé le supplément familial ?

– Il est versé jusqu’au 18 ans de l’enfant (si scolarisé ou apprenti). Il faut fournir un certificat de scolarité à fournir à Mme Sans, mais c’est dans la mesure où les conjoints ne le touchent pas. Nous  ne sommes pas obligées de fournir le dossier tous les ans mais il peut y avoir des contrôles inopinés. S’il y a un congé parental, le supplément familial est arrêté et il faut le demander à nouveau lors de la reprise.

 

 Y aura-t-il des PIAL (pôles inclusifs d’accompagnement localisés) dans le 82 ?

– Les établissements organisés en PIAL à la rentrée 2019 : collège et lycée Jean de Prades à Castelsarrasin, école de Saint Porquier, Escatalens et Lavilledieu. Il y a une enseignante référente : Mme Mabille.

Les informations sur l’appartenance à un PIAL seront données par les chefs d’établissement.

Les PIAL ne concernent pas que les AESH mais tous les personnels en lien avec l’inclusion.

Pour  la mise en place : deux stages  (deux jours) pour le primaire et peut-être une FIL pour les collègues du secondaire.

Dans trois ans, tous les établissements seront rattachés à des PIAL.

 

Qu’entend –on par mise à disposition des AESH lorsqu’il n’y a plus d’élève à accompagner ?

Dans la mesure où il n’y a plus d’enfants en situation de handicap à accompagner : la DSDEN peut nous donner d’autres missions hors de notre établissement, sinon, il y a mise à disposition de l’établissement pour aide des autres corps. l’AESH ne peut remplacer les autres corps pour assurer leurs missions, mais l’AESH peut être appelé-e en renfort des autres corps, assurer une aide sur certaines activités. Il reste cependant un certain flou sur ces activités mais elles restent plutôt de l’ordre du pédagogique. Nous rappelons que les AESH ne peuvent être en responsabilité sur de l’encadrement de classes ou de groupes d’élèves dans l’établissement ou lors de sortie scolaire.

 

Un non renouvellement de contrat est-il considéré comme une démission ?

– si rupture de l’AESH en cours de contrat, c’est une démission, si non renouvellement au terme de la part d’une des deux parties, c’est une fin de contrat et l’AESH peut prétendre au chômage.

 

Les formations obligatoires sont-elles prises dans le compte personnel de formation ?

– Les 60 heures ne sont pas décomptées du compte personnel de formation. Mais, à l’heure actuelle,  la DSDEN est encore en attente de la circulaire académique pour le Compte Personnel de Formation.

Collectif CGT des AESH du Lot et du Tarn et Garonne.

Pour nous contacter : collectifcgtavs82.46@gmail.com

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.