Défense des intérêts des personnels de l’éducation et convergence des luttes !

A partir du 5 décembre, une mobilisation de grande ampleur va permettre de faire reculer le gouvernement sur son projet de réforme des retraites mais aussi sur l’ensemble des attaques que nous subissons dans le service public d’éducation.

Pour cela, nous devons être nombreux et nombreuses, chez les personnels de l’éducation nationale, à nous mobiliser. Nos conditions de travail et la revalorisation de nos métiers sont un gage de qualité de l’enseignement dispensé aux élèves.

Comme les autres corps de métier, nous devons porter nos revendications dans la lutte commune afin de gagner une société plus juste et plus solidaire.

Des actions communes pour préparer le 5 décembre dans le Tarn et Garonne.

Pour informer la population, des distributions de tracts sont prévues :

  • Jeudi 28 novembre à 10h00, Castelsarrasin
  • Jeudi 28 novembre à 11h00, Rond Point MSA, en intersyndicale
  • Samedi 30 novembre à 10h00, Montaigut
  • Samedi 30 novembre à 10h00, centre-ville de Montauban
  • Samedi 30 novembre à 10h00, Rond point de Sapiac, en intersyndicale
  • Dimanche 1er décembre à 10h00, Moissac
  • Lundi 2 décembre à 10h00, Caussade
  • Mardi 3 décembre à 10h00, Valence d’Agen

Contactez le secrétariat de l UD CGT pour plus d’informations ou si vous voulez tracter ailleurs  par mail : CGT-82@wanadoo.fr ou par téléphone : 05 63 63 07 41.

Une mobilisation importante le 5 décembre et les jours suivants.

Retrouvons-nous à 8 heures devant nos établissements ou dans les salles des profs pour échanger et partir ensemble à la manifestation à 10 heures, Esplanade des Fontaines. Que les collègues du premier degré n’hésitent pas à venir rejoindre ceux et celles du second degré.

Une assemblée générale est prévue suite à la manifestation. Nous pourrons discuter des suites dans les différents secteurs et organiser la convergence.

La possibilité de gagner sur plusieurs revendications.

On doit pouvoir gagner sur les retraites, le salaire et les conditions de travail de l’ensemble des personnels de l’éducation nationale. A nous de porter un cahier revendicatif qui réponde à nos besoins. En vrac, quelques revendications à discuter :

  • Le retour de la retraite à 60 ans ou après 37,5 annuités (selon ce qui est le plus favorable au salarié-e), en prenant en compte les années d’études, de formation, de stages et de chômage, avec au moins 75 %, voire 100 % du meilleur salaire détenu au minimum pendant 6 mois. Aucune pension inférieure au SMIC.
  • L’arrêt du gel des pensions et une augmentation immédiate des retraites et pensions de 400 € pour compenser en partie la perte de pouvoir d’achat subie par les retraité-es depuis de nombreuses années.
  • La ré-indexation des retraites sur le salaire annuel moyen et non sur l’inflation, facteur de décrochage de pouvoir d’achat entre les actifs et les retraités.
  • La suppression des décotes et des surcotes.
  • L’abrogation de la CSG.
  • La revalorisation de la rémunération des agents de la Fonction publique, au moins 400 €, soit au moins 90 points indiciaires.
  • L’arrêt de la réforme du bac.
  • L’arrêt de la réforme de la voie professionnelle.
  • la suppression de ParcourSup et de sa logique de tri social.
  • L’arrêt de la fusion des GRETA et des CFA.
  • L’arrêt de la mise en place des PIAL et l’obtention de moyens pour l’inclusion.
  • L’obtention des moyens nécessaires pour travailler : 20 à 25 élèves par classe, selon le niveau, avec des dédoublements quand c’est nécessaire, matériel qui fonctionne, prise en compte de la charge de travail supplémentaire et réduction du temps pour le travail de base ou suppression de la charge supplémentaire du temps de travail.
  • Un statut de fonctionnaire (catégorie B) et une revalorisation salariale pour les AESH et les AED.
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.